Les bonnes manières .

Bienvenue sur mon blog

Deux personnages en quête d’un metteur en scène .

Classé dans : Non classé — 18 avril, 2011 @ 10:56

J’ai vécu dernièrement , encore une fois une mauvaise aventure , mais cette fois-ci , celle-ci m’est parvenue d’un vrai professionnel du domaine du théâtre . Le grand homme m’avait fixé un rendez-vous , de travail bien entendu , ce qui m’a poussé à changer le programme de toute la journée , mai il n’est pas venu , lui aussi . Comment se fait-il qu’un artiste qui a en lui par don divin , cette force de faire parvenir des messages forts et ciblés , pour alimenter toute une société et lui éclairer les chemin , par les fins techniques de son art , arrive par une négligence pareille à rendre maussade , la journée d’un autre ? Tout le bonheur de l’éventuelle rencontre qui s’était transposée effective et affective , par les commentaires qui ont accompagné un double coup de fil , devait me faire monter le vinaigre au nez , raison pour laquelle , j’ai composé le numéro dudit personnage , pour lui dire exactement ceci : Concitoyen , tu m’as bouleversé . Tu n’as pas de parole et ne touche pas à ma fille ! C’est ainsi que j’ai décidé de lancer ma pièce de théâtre intitulée  » Tie-Break  » , depuis des année à califourchon sur le dos de l’attente et de la chimère ,à ce marché décadent de la création en général chez nous . Ce Godot marocain , un autre de plus , non pas qu’il n’est pas venu ; mais qui ne s’est même pas excusé… C’est pour cette raison que j’ai pris la décision de mettre en ligne cette enfant aux trois vis , pour deux personnages et plusieurs accessoires qui ont une âme , une vraie ! Chaque jour je vais rajouter quelques scènes . Elle a eu son acte naissance officiellement le 2 Novembre 1997 . Elle est enregistrée à la bibliothèque nationale de Rabat , sous le numéro 1997/1643 . Et s’il s’est avéré impossible de faire distraire et vraiment un large public sur une scène de théâtre , pourquoi ne pas s’essayer le défi devant un PC ?

Rire

A mon Jean Pierre de fleurs Assia…Un jour , peut-être , tu entendras parler d’un forestier . Ce sera le jour où tu connaitras  l’harmonie des couleurs . Tu apprendras alors que ce mulet ne manquât pas de muse ,quand tu déchiffreras les détours de la ruse , et tu sauras la raison de ces coups au plafond .

Par là commence la progression et le modernisme .

Classé dans : Non classé — 17 avril, 2011 @ 2:43

Les initiatives basées sur des improvisations ne donnent jamais les résultats escomptés , mais faute de mieux , ne faut-il pas tenter n’importe quoi ? Trouver d’abord , chercher après disait Picasso . Aussi , quand un  » responsable  » est exalté de nature , dans un paysage qui a une mauvaise réputation , pourra-t-il trouver toujours l’appui souhaité par son entourage ? Seul on ne peut rien !

Sommes-nous obligés de copier à la lettre , les péripéties traversées par d’autres peuples pour embrasser à ce pays , l’évolution tellement souhaitée ? Tout au long du règne de feu Hassan 2 , tous les projets destinés à renforcer les infrastructures des  » wilayas  » et des  » provinces » furent l’affaire des Walis et des gouverneurs . Ils furent les ordonnateurs incontestés , alors qu’une bonne partie des projets se concentrait entre les mains des présidents des collectivités et communes . Peu de choses ont changé à ce niveau de la gestion durant l’avènement du Roi Mohamed 6 , que  » l’odeur du brûlé  » et le renvoi au  » garage de l’intérieur  » , n’ont pas réussi à insérer cette  » culture de la sobriété  » , aux caboches récalcitrantes , même si le pays malgré tout , en parallèle avance merveilleusement . Résultat : La récente plongée des juges de la cour des comptes qui a duré de longs mois , faisant pour un bout de temps le bonheur de tant de titres journalistiques , en raison du suspens , a montré que la situation n’est pas plaisante dans plusieurs secteurs . Une question se pose : Devrions-nous avoir honte et se voir gênés ; en permettant à ces techniciens , de jeter les lumières sur les dépenses de ces deniers publics tellement négligés et délaissés par le passé ? Pas du tout ! le côté négatif se veut notre classement déshonorant entre les pays où la corruption se porte si bien… Le positif , c’est qu’on a essayé chez nous une autopsie cherchant à cerner le phénomène et créer un mécanisme et nouvelle culture , quant à l’utilisation de ces deniers publics . Officiellement , certains responsables sont passés à la balance , avec entre les mains , leur comptabilité falsifiée ou contenant des trous…On attend à ce que les autres soient sommés à comparaître . C’est notre chance chez nous d’être cette exception , comparés au reste des pays arabes et africains tous réunis . Toutes les contraintes donc devraient disparaître… Cependant , devant la lenteur d’envoyer en un seul trait tant de monde aux parquets des tribunaux pour des jugements intègres , parce que l’Etat a ses raisons , surtout avec ce qui se produit partout à ce monde arabe , il est devenu plus qu’urgent de donner plus de punch à cette fonction du  » Mokadem  » . Il s’agit bien de ces substituts sur lesquels , tout se base . Un ordre , une mission , une commission ou une enquête venant du sommet du pouvoir chez nous , finissent toujours par tomber entre leurs mains . Tout retourne aux destinataires également par leurs soins . N’est-il pas alors temps de confier ces postes à des concitoyens plus habiles et mieux formés , justement pour mieux servir tout le monde ? Pourquoi ne pas avoir des  » Mokadems  » détenteurs d’une licence par exemple , en plus de leur flanquer une formation touchant à tout ? Ne faut-il pas qu’ils parlent d’abord le même langage que les Caïds ? Et pourquoi ce poste subalterne de la hiérarchie de l’exécutif , chez nous , ne soit pas rémunéré exactement comme l’est celui des Caïds ? Ne serait-ce que pour mettre un terme à cette mauvaise réputation et image populaires , qu’on a nous autres sur les  » Mokadems ». Mal formés et mal informés , en plus d’être mal payés , ces serviteurs de la patrie sont tout le temps tentés de boucher les lacunes de leurs dépenses par n’importe quel moyen . La cupidité est une mauvaise habitude , elle jette certains d’entre eux très loin dans l’aventure de mettre la main sur le sous . Par là commence l’évolution à mon sens .

12
 

Politiques Frictions |
Constitution Marocaine |
RCD game over |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | POUR UNE ALGERIE MEILLEUR
| MENSONGES
| Editions La Pagaie